M2 AIR - Atmosphères Intérieure et extéRieure

L’objectif de la spécialité AIR est de former des ingénieurs et chercheurs en environnement extérieur, mais également des ingénieurs dans les secteurs de la qualité de l’air intérieur et de l’aérocontamination, de la ventilation et des salles à atmosphère contrôlée. Les étudiants formés dans le M2 AIR sont spécialistes des problématiques atmosphériques à la fois en termes de mesure, de compréhension mais aussi de surveillance réglementaire et de dépollution de l’atmosphère.

La formation s’organise autour d’un parcours recherche d’un parcours professionnel, ouverts sur les différents métiers de l’environnement atmosphérique et assis sur un socle de connaissances commun. Les enseignements correspondent aux besoins des entreprises et établissements publics en charge de la surveillance de la qualité de l’air, de la modélisation de la pollution atmosphérique, du contrôle des émissions dans l’industrie, de la filtration et du traitement de l’air, de l’ultra-propreté, de la conception et de l’audit des installations à atmosphère contrôlée mais aussi de la protection de l’environnement et des personnes.

Présentation du cursus proposé et des métiers sur lesquels débouche le M2 AIR est accessible

Parcours professionnel

Les métiers :

  • Ingénieur d’audit qualité de l’air intérieur et extérieur
  • Ingénieur d’audit des salles blanches et/ou des systèmes de ventilation
  • Ingénieur d’étude modélisation de la qualité de l’air extérieur et en environnement intérieur
  • Ingénieur d’étude
  • Ingénieur conception salles à atmosphère contrôlée
  • Ingénieur technico-commercial

Les secteurs :

  • Dans l’industrie (pharmaceutique / BTP / agro-alimentaire / nucléaire / micro-électronique / transports / énergie…)
  • Dans des bureaux d’étude
  • Dans des établissements de santé

Statistiques

Poursuite d’études après le Master Recherche : essentiellement en doctorat (jusqu’à 100% d’une promotion Recherche), mais également insertion en R&D ou en bureau d’études.

Insertion après le Parcours professionnel :

  • 25 à 50% de contrats (CDD/CDI) au moment de la soutenance
  • 80% de contrats à 6-12 mois
  • 100% d’insertion professionnelle à 18 mois

Insertion chez

  • Tech Systèmes (Resp. projets Qualité de l'air)
  • Atmo Guyane (Ingénieur d’études)
  • Cap Air - Groupe Rincent BTP (Ingénieur projets)
  • VERITAS (Inspecteur rejets atmosphériques)
  • VERITAS (Chargé d’affaires, Service cycles de l’air)
  • VERITAS (ingénierie, audit)
  • VALEO (traitement de l’air dans les voitures)
  • PSA (filtres à particules)
  • Clima+ (conception de salles blanches)
  • LNE (métrologie)
  • COFATHEC (conception)
  • AIR LIQUIDE (qualité des gaz)
  • CAMFIL (filtration)
  • CIAT (centrales de traitement de l’air)
  • MSIS (audit)
  • RATP (qualité de l’air dans le métro)
  • CEB (bioaérosols)
  • CNRS (Ingénieur d’Etudes Gestion parc analytique)
  • CSTB (étude des bioaérosols)
  • CEA (installation nucléaires)
  • IRSN (aérosols radioactifs)
  • INERIS (nanoparticules)

Après avoir obtenu ma Licence Sciences et Applications Mention Chimie à l’université Paris Diderot, j’ai choisi le master Sciences et Génie de l’Environnement pour parfaire ma formation en sciences de l’atmosphère et en méthodologie d’analyse des éléments traces. Je suis actuellement Ingénieur d’études en techniques d’analyse chimique dans le cadre de diverses missions spatiales (NASA, ESA…).

Carol P.

Issu d’une formation universitaire en chimie, je me suis spécialisé dans l’étude de la pollution atmosphérique en master puis en doctorat en sciences et génie de l’environnement. Je suis actuellement directeur d’une association de surveillance de la qualité de l’air. Je gère une équipe de 11 personnes et suis responsable de la communication extérieure et de l’information du public. Je valide des projets d’études et définit notamment la stratégie de surveillance en matière de la qualité de l’air.

Patrice C.

Diplômé d’une licence physiques/chimie, j’ai tout de suite été attiré par le master SGE pour parfaire mes connaissances dans les sciences environnementales, et plus particulièrement les sciences atmosphériques. J’ai commencé mon insertion professionnelle en tant qu’ingénieur technico-commercial chez IGIENAIR, société spécialisée dans la qualité de l’air intérieur. Je suis désormais responsable de la qualité de l’air intérieur de tous les établissements de santé de Paris, au sein de la même société.

Après une expérience dans un bureau de contrôle, je suis à présent ingénieur référente en filtration depuis 4 ans dans une entreprise leader en traitement de l'air.

Je réponds à toutes les problématiques liées à la filtration standard et "technique" (dépoussiérage, filtration electrostatique, etc)

À venir...

Les enseignements comprennent (voir l’organigramme)

  • Un tronc commun permettant d’acquérir des connaissances théoriques et pratiques avancées sur la physique et la chimie des polluants gazeux et particulaires, la dynamique de l’atmosphère et la modélisation de la qualité de l’air extérieur. Une part importante de ce tronc commun est dédiée à l’apprentissage des techniques de mesure des espèces gazeuses et des particules atmosphériques, qu’elles soient classiques ou basées sur les dernières avancées technologiques. Une mise en pratique est réalisée par le biais de TP-projets en groupe. Enfin, les problématiques de pollution urbaine, de qualité de l’air intérieur, d’impacts sanitaires et de mise en œuvre des politiques environnementales sont également abordées avec des spécialistes de ces questions.
  • Un module « semaine internationale » offrant à tous les étudiants la possibilité d’aller en conférence internationale. Les étudiants assistent aux conférences, échangent avec des chercheurs ou des étudiants étrangers, réalisent des comptes-rendus et présentent des posters sur leur activité, toujours en anglais.
  • Des options qui sont proposées aux étudiants du parcours Recherche afin d’élargir leurs connaissances sur la question climatique, en spectroscopie pour l’observation de l’atmosphère ou en physico-chimie des atmosphères planétaires.
  • Des spécialisations qui sont proposées aux étudiants du parcours professionnel et ce dès le premier semestre. Elles concernent le traitement des effluents industriels, les polluants persistants, les outils de gestion des activités émettrices, les bioaérosols, la ventilation, les transferts d’aérocontamination et la conception des salles blanches.

Parcours recherche :

SEMESTRE 1

  • UE 1 : Physico-chimie atmosphérique
  • UE 2 : Aérosols atmosphériques
  • UE 3 : Qualité de l’air : gestion, risques, impacts
  • UE 4 : Dynamique des atmosphères
  • UE 5 : Techniques de mesure
  • UE 6 : Métrologie en air intérieur et extérieur - Projet
  • UE 7 : Modélisation de l’atmosphère
  • UE 8 : Anglais scientifique

SEMESTRE 2

  • Semaine internationale : participation à un congrès international
  • Stage recherche

Parcours Pro :

SEMESTRE 1

  • UE 1 : Physico-chimie atmosphérique
  • UE 2 : Aérosols atmosphériques
  • UE 3 : Qualité de l’air : gestion, risques, impacts
  • UE 4 : Dynamique des atmosphères
  • UE 5 : Techniques de mesure
  • UE 6 : Métrologie en air intérieur et extérieur - Projet
  • UE 7 : Modélisation de l’atmosphère
  • UE 8 : Anglais scientifique
  • Salles blanches : métrologie, concept, audit
  • Modélisation des aérocontaminants en air intérieur
  • Projet professionnel

SEMESTRE 2

  • Semaine internationale et salons professionnels : participation à un congrès international et à un salon professionnel
  • Bioaérosols et aérosols
  • Ventilation et confinement : dimensionnement et mesure
  • Technologies de gestion de la pollution et de l’aérocontamination
  • Option libre (SIG, gestion des risques de contamination)
  • Projet professionnel (conception de laboratoires à atmosphères contrôlées)

En parcours Recherche, un stage de recherche à mi-temps au premier semestre et à temps plein au second semestre. Soutenance en juin.

En parcours professionnel, un stage d’apprentissage en entreprise, en alternance durant les périodes de cours (septembre-janvier, avril-juin) et à temps plein durant le reste de l’année. Une partie des offres de stages sont disponibles sur le site de l’AFI24. D’autres offres sont disponibles (renseignements ) :

  • TOTAL RAFFINAGE CHIMIE : ALTERNANT MESURES & MODÉLISATION POUR L’ENVIRONNEMENT (H/F) [ Auvergne-Rhône-Alpes - Rhône ]
  • AEROPORTS DE PARIS SA : ALTERNANCE - ENVIRONNEMENT, QUALITÉ DE L'AIR, CHIMIE ATMOSPHÉRIQUE F/H [ Île-de-France - Val-d'Oise ]
  • BUREAU VERITAS : APPRENTI CYCLE DE L’AIR H/F [ Île-de-France - Seine-Saint-Denis ]
  • AIR LAB’EAU : ASSISTANT(E) CHEF DE PROJET EN ALTERNANCE (H/F) [ Île-de-France - Seine-et-Marne ]
  • ASSYSTEM // E&OS : APPRENTI INGENIEUR D’ETUDE SECTEUR NUCLEAIRE H/F [ Île-de-France ]
  • TRACTEBEL // ENGIE : APPRENTI INGENIEUR D’ETUDE VENTILATION/FLUIDES H/F [ Île-de-France ]
  • LABORATOIRES WESSLING : APPRENTI CHARGE D'AFFAIRES BATIMENT (H/F) [ Île-de-France - Essonne ]

Soutenance en septembre.

Propositions de stage de M2 spécialité AIR Recherche 2019-2020

Hervé COTTIN LISA Évolution de la matière organique dans les petits corps du système solaire
Fanny Velay-Lasry ARIA Exploitation de données de modélisation globale
Anda Ionescu CERTES Contribution des paramètres climatiques et de l'occupation sur les niveaux de concentration de polluants dans un environnement intérieur

Stages déjà pourvus

Responsables pédagogiques - -
Secrétariat